L’export booste le trafic portuaire à fin août 2017

Le trafic portuaire se maintient en hausse, grâce notamment à une forte croissance du trafic sortant. Selon les toutes dernières statistiques de l’Agence nationale des ports, quelque 55,4 millions de tonnes de marchandises ont transité par les différents ports du royaume durant les huit premiers mois de 2017, enregistrant une croissance de 6,3% comparativement à la même période de 2016.

 

Cette croissance s’explique principalement par la croissance de plus de 25% du trafic à l’export qui a dépassé la barre de 20 millions de tonnes. En revanche, le trafic à l’import enregistre une régression de 2,9% à 32 millions de tonnes.

 

Activités portuaires: une progression de 10% des échanges à fin juin

 

Dans le détail des chiffres, le trafic à l’export a principalement profité de la croissance des expéditions de phosphates qui ont atteint un volume de 7,2 millions de tonnes à fin août dernier, soit près de 40% de plus que sur les huit premiers mois de 2016. Il en est de même pour les engrais dont les exportations ont généré un trafic portuaire de plus de 5,2 millions de tonnes, en croissance de 24,9%, ainsi que pour l’acide phosphorique dont le volume à l’export s’est accru de 13% à 2,5 millions de tonnes.

 

En revanche, le trafic à l’import a été pénalisé par la baisse de 17,2%  des importations de céréales à 4,6 millions de tonnes à fin août dernier. La bonne campagne agricole de cette année a en effet poussé le Maroc à acheter moins de blé de l’étranger, contrairement à 2016 où le trafic de céréales s’était inscrit en hausse. La baisse des importations de charbon et Coke (-6,1%) ainsi que celle du trafic de conteneurs (-9,2%) en tonnage ont également contribué à la baisse du trafic à l’import global enregistré au niveau des différents ports du royaume.

© Le360 (Economie)