Le crudivorisme : une révolution alimentaire ?

Le crudivorisme

Qu’est-ce que le crudivorisme ou l’alimentation vivante?

On a déjà parlé de l’alimentation végétarienne et végétalienne, on entend parler partout du véganisme – on fait même des chaussures pour les vegans maintenant ! –, mais connaissez-vous le crudivorisme ?

L’alimentation vivante, qui consiste à consommer des aliments n’ayant subi que la germination ou la fermentation comme seules transformations, fait partie du concept plus vaste qu’est le crudivorisme. Ce type d’alimentation comporte essentiellement des aliments crus ou cuits à une température inférieure à 40 degrés.

Selon les adeptes du régime crudivoriste, certains consomment du poisson et de la viande alors que d’autres les excluent totalement pour se nourrir exclusivement de fruits, de légumes, d’algues, de pain germé ou encore de noix et de graines.

Le principe du crudivorisme

L’alimentation vivante aurait pour principal objectif de faciliter la digestion et l’élimination des déchets de l’organisme. Ainsi, en interdisant toute cuisson, les enzymes présentes naturellement dans les aliments seraient préservées et permettraient la digestion des aliments, sans recourir aux organes digestifs et au pancréas.

Lorsque l’on cuit les aliments, leurs enzymes sont en effet détruites et c’est à ces organes d’en produite d’autres pour permettre la digestion. Le crudivorisme tend donc à préserver nos organes internes en évitant de les fatiguer outre mesure.

Les bienfaits du crudivorisme

Le régime crudivore, par son apport riche en fibres, en vitamines et en protéines, amènerait un sentiment de bien-être et de satiété à ses adeptes. Mais son principal avantage serait de permettre une perte de poids.

En effet, de par le temps de mastication plus important lorsque l’on consomme des aliments crus, l’effet de satiété apparaîtrait bien avant par rapport à des consommateurs d’aliments cuits. De plus, les aliments consommés crus sont bien souvent moins caloriques que ceux que l’on doit cuire. Selon certaines données, l’adoption de cette alimentation pourrait entraîner une perte de poids de près de 10kg après quelques mois.

 

Les risques du crudivorisme

Si l’alimentation vivante réduit l’apport en calories, celle-ci peut également manquer cruellement de certaines vitamines (B12, D) et de calcium notamment, nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme. On retrouve en effet chez les crudivores une fragilité osseuse et une prédisposition accrue aux maladies cardiovasculaires.

Il convient donc, en adoptant ce régime, de prendre conseil auprès de son médecin qui suggérera certainement une complémentation pour éviter toute carence.

© Masculin (Musculation)