La vidéo, nouvel eldorado du digital ?

En termes de contenu marketing, la vidéo est très certainement le format qui a aujourd’hui le plus la cote sur la toile. Selon une prévision établie par Cisco, 80% du contenu en ligne sera composé de vidéos d’ici 2019. Il y a 2 ans, cette même société avait noté que 70% du trafic Internet était le fait de vidéos, tout en prévoyant une croissance quadruplée d’ici 2020. La vidéo est la forme de contenu la plus convaincante…

Pensez par exemple à toutes les fois où vous êtes allé au cinéma et combien de fois vous avez pleuré en regardant un film (quelque chose qui n’est même pas réel!) – simplement parce que vous avez été pris par un scénario efficace: par une histoire qui a totalement pris le contrôle de votre cerveau et de vos émotions.

Dossier chatbots marketing13/09/17 : Rendez-vous ce soir à 19h00 pour un live exceptionnel sur le chatbot marketing ! Vous voulez tout savoir sur les chatbots ? Rejoignez-nous sur notre page Facebook à 19H00 en cliquant ici.

Les vidéos créent une intensité émotionnelle plus élevée et obtiennent une attention plus longue. Bien plus que du texte écrit.

Et dans le processus de persuasion, l’émotion et l’attention comptent parmi les éléments les plus importants.

À l’ère de nos sociétés zapping, l’attention est devenue un critère stratégique pour les entreprises et les marques. Une étude de Microsoft a récemment démontré que la durée moyenne de l’attention, chez un être humain, est désormais de moins de 8 secondes – contre 15 secondes en 2000…

Les gens sont deux fois moins attentifs – et par extension bien moins attentionnés – qu’il y a 17 ans.

Moins de 8 secondes !

C’est moins que l’attention moyenne… d’un poisson rouge, qui est justement de 8 secondes exactement, d’après certaines études scientifiques très sérieuses.

Combinées à des mots, les images peuvent vraiment faire la différence. D’autant plus que la durée moyenne de la consommation d’une vidéo gravite quelque part entre 2 et 3 minutes, selon les marchés.

En 8 secondes, vous aurez tout juste le temps d’exposer une thèse. Il n’y aura pas de place ni pour une antithèse, ni pour une synthèse. Ceci explique la prolifération des messages chocs qui participent constamment au bruit médiatique. Les émetteurs de ces messages essaient tout bonnement d’avoir de l’impact. Le slogan qui gagne, c’est celui qui parvient à rester dans les esprits : « Lapeyre, y’en a pas deux », « Carglass répare, Carglass remplace », etc.

C’est là où la vidéo présente un réel intérêt. Car vous disposerez de 2 à 3 minutes pour permettre à votre auditoire d’être réceptif à votre marque. Au lieu de 8 secondes. D’où la valeur ajoutée du format. Ajoutons également que 65% des gens regardent plus de ¾ des vidéo qu’ils consomment. Ce format ne semble donc pas être trop impacté par l’effet zapping.

Revenons à nos poissons rouges et aux 8 secondes.

Le format vidéo peut également, là aussi, faire la différence. C’est le paradoxe. Car même si vous ne disposiez que de 8 secondes pour faire passer votre message, une vidéo aurait beaucoup plus d’impact, car les images influencent très fortement le cerveau et les émotions des êtres humains, beaucoup plus que du texte écrit.

– Illustration –

Vous pouvez élaborer une démonstration expliquant les ravages que peut provoquer la jalousie dans le cerveau de certaines personnes et certains groupes d’individus : propos incohérents, argumentations irrationnelles, attitudes haineuses et irrespectueuses, comportements abusifs, déni de réalité, négationnisme, etc.

Pour expliquer un tel phénomène de société et aborder un sujet aussi vaste, vous pourriez certes faire travailler des sociologues, des psychologues et des anthropologues, qui s’escrimeront à rédiger un texte probablement très long à la lecture (qui en plus vous coutera cher).

Mais vous aurez également une belle réussite en utilisant ce GIF de 8 secondes (qui plus est avec tact et humour), issu de la série « Friends ».

Tout simplement.

 

Pour certains sujets vraiment très complexes, les vidéos sont le type de contenu marketing le plus efficace pour faire bien fonctionner contextes, contenus et démonstrations.Pour simplifier.

Inspirez-vous par exemple de cette vidéo de Paul Davids qui explique comment parfaitement allier, à la guitare, les notes de différentes gammes avec des accords rock.

Les vidéos ne seront pas uniquement capables d’obtenir l’attention de votre public cible. Elles obtiendront également un engagement social plus élevé et conduiront à plus de conversions. 92% des consommateurs de vidéos mobiles partagent des vidéos avec d’autres consommateurs.

Par déduction, on comprendra que le format vidéo aura une immense influence sur les résultats d’une organisation, en termes de vente. Dans le BtoC, on estime ainsi que 64% des cybernautes sont plus enclins à procéder à quelque achat en ligne après avoir visionné une vidéo mettant parfaitement en valeur un produit.

Il n’y a plus aucun doute possible : les vidéos sont désormais en train de former une véritable lame de fond. Tous les jours, plus de 500 millions de personnes regardent par exemple des vidéos sur Facebook. Et sur Snapchat, 10 milliards de vidéos sont visionnées tous les jours par des snapchatters.

Pourquoi cette tendance n’apparait-elle que maintenant ?

Le contenu vidéo est facile à consommer, ce qui peut expliquer la tendance actuelle, certes.

Mais il y a certainement une autre raison, bien plus patente.

Jusqu’à une période récente, l’art du cinéma n’était accessible qu’à quelques happy few. Les choses ont changé. À l’ère du numérique et grâce à l’émergence de nouvelles technologies, tout le monde peut maintenant produire un bon film.

Un scénario, un smartphone, un microphone, un logiciel… et vous voilà parti.

Au regard de tous les chiffres présentés dans cet article, le format vidéo représente bien le nouveau virage stratégique que les marques doivent parfaitement négocier.

Et ceci non pas en 2018, en 2019 ou en 2020.

Mais dès à présent.

HubSpot, sur le sujet, est même catégorique, lorsqu’il écrit que « l’année 2017 est l’année de la vidéo ».

Le fait est qu’aujourd’hui il y a chaque mois plus de contenus au format vidéo téléchargés que le nombre total de contenus au même format ayant été créés à la télé sur… 3 décennies.

La vidéo, nouvel eldorado du digital ?

Il y a un point d’interrogation…

Et un sacré bémol. Tous formats confondus, le nombre de contenus marketing sur la toile se compte désormais en trillion. Il sera donc très difficile de se démarquer de la foule.

Mon conseil ?

Soyez différent.

Cela reste la meilleure chance d’être vu.

Créez un style.

Un style, par définition, est différenciateur.

Pas de différence, pas de style.

Et au final, c’est TOUJOURS une question de style.

Enregistrer

@Webmarketing-com.com

Un Commentaire ?! ça nous intéresse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.