Assurance: Moulay Hafid Elalamy force les portes d’un assureur panafricain

Moulay Hafid Elalamy

#Maroc : Le groupe Saham Finances renforce sa position dans le tour de table du groupe d’assurance panafricain Sunu. Via sa société First Engineering Management Consultants Ltd, il détient 21,08% du capital de Sunu Finances Holding SAS. Le fondateur, lui, persiste à dire que son groupe n’est pas à vendre.

En affaires, il n’y a pas de sentiment. Il s’agit d’un concept cher à Moulay Hafid Elalamy du Groupe Saham et actuel ministre marocain de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique.

Ainsi, après s’être ouvert les portes du groupe Sunu, par «effraction», selon les termes utilisés par le fondateur de cette compagnie d’assurance panafricaine, le Franco-Sénégalais Pathé Dione, il y a quelques semaines (Le 6 juin 2017) avec l’acquisition de 4,37% des parts de Mamadou Talata Doula (ancien retraité de Sunu recruté depuis par le groupe Saham) dans le capital du groupe Sunu, Saham Finances vient de se renforcer dans le tour de table de cette compagnie d’assurance panafricaine.

Le groupe marocain détient désormais 21,08% du capital après les acquisitions des parts d’Alioune Ndour Diouf (14,03%) et d’Ousmane Bocoum (2,69%).

Ces acquisitions ont été faites, comme la première, de manière légale mais sans l’accord des actionnaires majoritaires et historiques de Sunu.

Face à cette offensive de Moulay Hafid Elalamy, Pathé Dione campe sur sa position et assure que son groupe n’est pas à vendre. Il compte sur un noyau dur de détenteurs de parts contrôlant encore 79% du capital de Sunu et liés par un pacte d’actionnariat solide.

Reste que l’assureur marocain ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et fait de l’acquisition de Sunu une priorité pour devenir le leader de l’assurance en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale. D’ailleurs, selon Financial Afrik, «des contacts discrets ont été pris avec d’autres actionnaires» du groupe Sunu. Selon le mensuel financier, «l’objectif de Saham est de passer rapidement au-delà de 33,3% des parts, ce qui lui donnera une représentation confortable au sein du conseil d’administration».

Il faut souligner que l’opération est particulièrement intéressante. En effet, le groupe Sunu est une compagnie leader de la zone CIMA -Conférence interafricaine des marchés d’assurance. En prenant le contrôle de celle-ci, Saham Assurances mettra hors jeu un concurrent de taille en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale.

En effet, le groupe Sunu est présent dans 15 pays africains via 24 compagnies d’assurance vie et non-vie et les deux groupes, Sunu et Saham Assurances, sont présents ensemble dans 14 pays du continent.

© Le360 (Economie)