Abla Benslimane, Directeur Corporate Affairs de Philip Morris International Maroc : Manager engagé

Manager chevronné, Abla Benslimane pilote la direction Corporate Affairs de la filiale marocaine du leader mondial du tabac Philip Morris International (PMI). Malgré son agenda bien chargé, elle s’investit également dans la société civile en soutenant des projets sociaux.



Son parcours montre qu’elle n’a jamais cherché à dormir sur ses lauriers. L’envie d’exceller  et le besoin de dépassement de soi l’ont toujours conduit à saisir l’opportunité des nouveaux apprentissages. Et c’est sûrement à cela qu’elle doit le succès qu’elle rencontre aujourd’hui dans son parcours professionnel. Abla Benslimane est haut cadre dans une grande multinationale installée à Casablanca. Directrice Corporate Affairs de Philip Morris Maroc, elle gère la direction Corporate Affairs et accompagne le développement de la compagnie numéro un mondiale du tabac, au Royaume. Une mission bien taillée pour cet enfant issue d’une famille de diplomates qui a pendant longtemps travaillé pour le compte de nombreux organismes internationaux. C’est en 2012 qu’elle intègre Philip Morris Maroc en tant que Corporate Affairs Manager, au moment où la compagnie était à la recherche d’un profil pointu qui pouvait prendre en charge le département du Corporate Affairs et accompagner son développement sur le marché national. « Philip Morris m’a contactée pour me proposer le poste. Au moment où l’opportunité s’est présentée, j’ai été très hésitante, surtout que je devais déménager de Rabat pour m’installer à Casablanca. Mais, une fois que j’ai pris connaissance de l’importance du projet et des défis que cette nouvelle mission me posait, j’ai vite tranché », se souvient-elle. Et elle prend sa tâche à bras-le-corps. « Mon ambition à moyen terme est d’accompagner le développement et la transformation de Philip Morris à l’échelle nationale et internationale », explique Abla Benslimane. En effet, le géant américain a réaffirmé son engagement à concevoir un avenir sans fumée. Il s’agit là d’un nouveau concept de produits dits sans fumée et potentiellement à « risque réduit » appelé RRP (Reduced Risk Products).

Une enfance de globe-trotter

« PMI a engagé, depuis 2008, plus de 400 scientifiques et experts et investi plus de 3 milliards de dollars dans la recherche, le développement de produits et l’établissement de preuves scientifiques. C’est une opportunité unique pour moi de contribuer à cette transformation de l’une des plus grandes multinationales qui vise à passer progressivement de l’activité cigarettes à des solutions alternatives potentiellement moins nocives », lâche, avec beaucoup de fierté, celle qui se définit comme une personne déterminée, persévérante et rigoureuse dans son travail. Et, la directrice Corporate Affairs de PMI Maroc abhorre, par-dessus tout, les promesses et les engagements non tenus. « Sur un plan personnel, ma famille garde une place très importante dans ma vie. En outre, je reste aussi très sensible à mon environnement et aux problèmes de notre société. Pour cela, j’essaie de participer à des projets sociaux qui pourraient contribuer à l’amélioration des conditions et de la qualité de vie de mes concitoyens», ajoute Abla Benslimane. À propos de son enfance, elle se remémore encore des souvenirs des nombreux déménagements qui ont marqué cette période de sa vie, comme si c’était hier. Ses parents diplomates, elle les suivait donc partout où ils étaient affectés dans le cadre de leurs missions professionnelles. Ce qui lui a permis de grandir dans un environnement multiculturel. « J’ai passé mon enfance entre le Maroc, l’Allemagne, l’Algérie, et la Tunisie. Dans ces différents pays où j’ai vécu, j’ai dû étudier dans des écoles américaines. Dans ces institutions, j’ai fréquenté des élèves venant des quatre coins du monde. Cette expérience m’a permis de découvrir d’autres cultures, ce qui est en soi un enrichissement extraordinaire », raconte-t-elle à propos de cette période de sa vie. Plusieurs expériences au sein d’organismes internationaux. Son BAC en poche, elle démarre son parcours universitaire à l’Université Al Akhawayn à Ifrane en 1995, pour décrocher un Bachelor en « Political Science and Government» en 2001. Quatre ans plus tard, soit en 2005, elle obtient un master spécialisé en « Educational Leadership», de Framingham University.

Plusieurs expériences au sein d’organismes internationaux

Sa carrière professionnelle, elle l’a démarrée en intégrant Oxfam Québec. Sa mission était de lancer des activités génératrices de revenus pour les femmes dans la région de Souss-Massa-Drâa, aujourd’hui appelée Souss-Massa. Un an plus tard, elle décide de rejoindre les équipes d’ENDA Maghreb (Agence pour l’environnement et le Développement). Là, elle participe activement au projet « Rio+10 » pour informer des acteurs francophones et méditerranéens de la société civile sur les questions de développement durable en préparation du Sommet Mondial sur le Développement Durable à Johannesburg en 2002. L’année qui a suivi, Abla Benslimane poursuit son brillant parcours et fait son entrée à l’Ambassade des États-Unis à Rabat en décrochant le poste d’analyste politique. Là encore, ce fut une expérience très riche. « Durant mes huit ans de travail au sein de l’ambassade, j’ai rédigé et contribué à de nombreux rapports et communications officiels du gouvernement des États-Unis. De même, j’ai travaillé sur des sujets en relation avec le développement humain du Middle East Partnership Initiative, ainsi que sur des sujets complètement différents avec le Bureau des Affaires Internationales de Stupéfiants et de Répression. Cependant, même si elle a travaillé pour le compte de plusieurs organismes internationaux, Abla Benslimane est très attachée à sa patrie. D’ailleurs, malgré les opportunités qui s’offraient à elle pour une carrière à l’international, elle a toujours préféré travailler dans son pays. « Je n’ai jamais travaillé en dehors des frontières du Royaume », précise celle qui aime faire des rallyes dans le désert et qui a déjà, à plusieurs reprises, participé au Rallye Aicha des Gazelles.

Bio Express

1974 : Naissance à Rabat
1995 : Début du cursus universitaire à l’Université Al Akhawayn
2001 : Bachelor en « Political Science and Government »
2005 : Master spécialisé en «Educational Leadership »
2012 : Rejoint Philip Morris Maroc

© Challenge Magazine

Un Commentaire ?! ça nous intéresse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.