Boire une bouteille d’eau avant chaque repas aide à maigrir plus vite

Boire une bouteille d'eau avant chaque repas aide à maigrir plus vite

L’obésité est une préoccupation croissante de santé publique aux États-Unis et dans de nombreux pays. Elle affecte, en effet, près d’une personne sur trois. Des chercheurs de l’université britannique de Birmingham ont peut-être trouvé une solution simple et efficace pour aider ces personnes à perdre du poids.

Un test effectué sur 84 adultes en surpoids

L’étude, publiée dans le numéro de septembre de la revue Obesity, révèle, en effet, que les gens qui boivent de l’eau avant le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner, perdent beaucoup plus vite du poids que ceux qui n’en boivent pas.

Pour arriver à ces résultats, l’équipe de scientifiques a convié 84 adultes obèses à suivre des tests pendant 12 semaines. Chacun des participants a reçu des conseils sur la gestion du poids, comme adapter son mode de vie, améliorer son régime alimentaire ou encore pratiquer une activité physique. Puis ils ont été séparés en deux groupes.

Une perte de 4,3kg en 12 semaines

Le premier a réuni 41 personnes qui ont été invitées à boire 500 ml d’eau du robinet, 30 minutes avant le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner tous les jours pendant 12 semaines. Le second, le groupe de contrôle, a rassemblé 43 individus à qui on a demandé, pendant la même période, d’imaginer avoir le ventre plein avant chaque repas sans boire d’eau.

Les résultats sont sans appel. Ils montrent que les participants du groupe « buveur d’eau » ont perdu en moyenne 4,3kg au cours des 12 semaines, soit 1,3kg de plus que ceux faisant partie du groupe de contrôle.

Activité physique et alimentation saine restent incontournables

Lorsque cette méthode est combinée avec de brèves instructions comme augmenter son activité physique ou avoir une alimentation plus saine, elle peut aider les gens à perdre du poids supplémentaire. De plus, elle ne demande pas beaucoup d’efforts pour l’intégrer au quotidien », précise le Dr Helen Parretti de l’université de Birmingham, l’auteure principale de l’étude.

Les chercheurs espèrent maintenant que ces résultats vont faire avancer la recherche sur l’obésité. Ils envisagent, dans ce but, de mener une autre étude avec un plus grand nombre de participants et sur une plus longue période.

You must be logged in to post a comment Login